AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oliver Twist de Dickens (lecture commune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Algernon
Quadrille des homards
avatar

Masculin Nombre de messages : 1436
Age : 31
Localisation : Grenoble
Emploi : étudiant
Loisirs : lire, écrire et raconter
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Dim 19 Avr - 12:38

Voilà, j'ai enfin lu mon premier Dickens ! Il était temps ! Wink et je compte bien continuer mon exploration de la littérature anglaise que je connais trop peu pour certains auteurs. C'est vrai que ce n'est pas en France (à l'école comme au lycée) où l'on pousse à découvrir des auteurs étrangers...

Heureusement Le Pickwick Club est là Wink

j'avais déjà une eptite idée du livre avant de l'avoir lu. je pensais que c'était le symbole du livre réalisme anglais et surtout j'avais cette image de film en tête d'Oliver redemandant du gruau à l'orphelinat.

J'avoue que j'ai commencé le livre avec bonne volonté pour voir s'il allait m'intéresser, les passages de descriptions étaient très poingnants et montraient bien ce qu'avaient pu être la vie de miséreux à cette époque.

Mais je dois avouer que les déboires répétés d'Oliver l'amenant d'une situation pire à une autre pire encore à émousser ma curiosité. Le coup de grâce a été quand il se fait plus ou moins enlever par Nancy en sortant de chez Mr. Brownlow. Je me demandais où ca allait aller, ce qui allait s'en suivre.

Et finalement c'est là que je me suis réintéresser à l'intrigue (avant tout la recherche des origines d'Oliver ), car elle devenait plus visible. Et c'est là que pour moi Dickens se détache d'un réaliste pur et dur, pour devenir un romancier encore un peu teinté de romantisme, un peu comme Victor Hugo ou encore Balzac.
Oliver Twist est à la base un roman publié en feuilleton dans un journal et Dickens connaissait bien son travail sans pour autant tomber dans une histoire à rebondissement sans fin.

Finalement à la fin les "méchants" sont punis ou se repentent et les "gentils" après bien des épreuves sont récompensés. On est dans une fin très moral et pas dans un roman réaliste jusque dans sa trame où les personnes méritantes ne sont pas toujours récompensés. Exemple de Gervaise dans l'Assomoir de Zola.

J'ai bien aimé lire ce roman, et ne demande qu'à continuer l'exploration de l'univers de Dickens que je ne connais que trop peu Wink

Tschüss !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aliceaupaysdunet.org
Leodagan
Alice au pays des merveilles
avatar

Masculin Nombre de messages : 18
Localisation : Carmélide
Emploi : Chevalier de la Table Ronde
Loisirs : Escrime, Joute, Chasse
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Mer 20 Mai - 0:11

Comme Algernon, je viens de finir mon premier Dickens. J'avais des souvenirs de la version de Roman Polanski, notamment la scène où Oliver demande de la nourriture, scène qui décrit à elle seule une partie de la société critiquée par Dickens durant toute sa vie à travers ses oeuvres (alors que beaucoup d'écrivains se contentent de raconter). C'est ce qui fait le charme de Dickens : raconter la vie difficile à l'époque de la révolution industrielle anglaise aux yeux d'enfants comme Oliver Twist ou David Copperfield.

Le livre peut être divisé en deux parties. La première, assez semblable au film, raconte les déboires d'Oliver qui passe les premières année de sa vie dans un misérable hospice, puis s'échappe pour se retrouver chez une bande de voleur. La seconde, auquel le film n'en a gardé qu'une partie, commence lorsque Oliver est recueilli chez les Maylie. Elle concerne les origines d'Oliver où interviennent Monks, qui est un personnage inexistant dans le film.

Et c'est à ce point que ca m'a vraiment soulé! Le fait que l'on apprend qui est M. Brownlow et Rose Maylie par rapport à Oliver à la fin du livre est vraiment trop gros. D'abord Oliver rencontre PAR HASARD M. Brownlow qui l'emmène chez lui pour le soigner et il entre PAR HASARD chez les Maylies chez qui il avait tenté de cambrioler la veille. Le truc qui me gêne est que ce sont ces hasard qui mènent à la découverte de l'identité d'Oliver. De plus, ce genre de hasard qui fait rencontrer le personnage principal avec une personne qui, plus tard, est en réalité la mère, un cousin perdu ou un autre gugusse dont on n'a plus aucune nouvelle depuis belle lurette est assez répandu dans les autres livres que j'ai lu, cest à dire Jane Eyre et Sans Famille. Je ne sais pas si beaucoup de livres se finissent par ce genre de fin si facile à faire mais si c'est le cas, ca me gave.

Ce que j'ai bien aimé, c'est qu'on ne voit pas Oliver dans plusieurs chapitres. Il y a d'autres personnages importants dans le sens où certains chapitres leurs sont réservés, comme Fagin ou Bumble. Ca permet ainsi de faire avancer l'histoire de leur point de vue et de mieux cerner la psychologie de ces personnages.

Bon, pour la fin je rejoins l'avis d'Algernon (à part peut etre pour Nancy)

Dans l'ensemble j'ai bien aimé ce livre. J'essaierai de connaitre mieux la littérature de Dickens, notamment pour sa critique envers la société qu'il illustre dans ses livres.

Une dernière chose : dans le film, Oliver va voir Fagin à la prison pour lui dire qu'il n'oubliera jamais sa gentillesse (si je me souviens bien) ce qui fait de lui un gentil aux yeux d'Oliver. Alors que dans le livre il est clairement traité comme un méchant. Quelqu'un pourrait me dire la raison de ce changement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pollyanna
Master of Plumfield
avatar

Féminin Nombre de messages : 2484
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Sam 27 Juin - 21:51

Leodagan a écrit:

Une dernière chose : dans le film, Oliver va voir Fagin à la prison pour lui dire qu'il n'oubliera jamais sa gentillesse (si je me souviens bien) ce qui fait de lui un gentil aux yeux d'Oliver. Alors que dans le livre il est clairement traité comme un méchant. Quelqu'un pourrait me dire la raison de ce changement ?

Il me semblait que Fagin était un personnage tout en nuance, comme dans le film de Polanski. Je me trompe? Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val-marie
Quadrille des homards
avatar

Féminin Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Jeu 26 Aoû - 20:44

Je suis en pleine lecture d'Oliver Twist. Par conséquent, de peur que les deux messages ci-dessus ne dévoilent certains passages de l'intrigue, je ne les ai pas lus (ou tout du moins, relus). Je m'excuse donc, si je répète quelque chose qui a été cité ci-dessus.

Pour l'instant, je ne vois qu'un point qui mérite d'être relevé, un point négatif. Certes, pour le moment, j'apprécie vraiment le roman et le style de l'auteur, mais alors, il y a quelque chose qui m'énerve au plus au point, ce sont tous les raisonnements du narrateur.

En effet, lorsque des passages demandent réflexion, le narrateur nous livre immédiatement la réponse aux questions que l'on est censés se poser. Il ne nous laisse pas réfléchir, nous interroger, mais nous livre de suite, ce qui pour lui, est la pensée que tous doivent avoir. Il mâche le travail du lecteur, nous donne trop d'indications, je trouve.
Je ne vois pas d'exemple précis pour le moment, mais si j'en trouve un, je vous le posterai !

Bien sûr, je ne dis pas que cela ne fait jamais réfléchir, puisque que l'on peut être opposés à la thèse du narrateur, mais dans l'ensemble, non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algernon
Quadrille des homards
avatar

Masculin Nombre de messages : 1436
Age : 31
Localisation : Grenoble
Emploi : étudiant
Loisirs : lire, écrire et raconter
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Dim 29 Aoû - 11:33

Bonne lecture, Val-Marie ! Wink

En ce qui concerne le défaut des raisonnements, je me dis que ça vient peut être du fait que c'est écrit à la base pour un public jeune. On lui dit ce qui est bien ou pas, le livre reste donc irréprochable de point de vue de la moralité. Ca pourrait bien être ça non ? Wink

Sinon, je me souviens bien de son écriture très fluide, ( la traduction devait être bonne ! Wink ), et ça c'est tellement agréable ! Wink

Ciao !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aliceaupaysdunet.org
val-marie
Quadrille des homards
avatar

Féminin Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Dim 29 Aoû - 11:48

Ah oui, c'est bien vrai ce que tu dis Algernon ! Je n'y avais pas pensé. Destiné à un jeune public, au XIXème siècle qui plus est ! La seule façon pour Dickens de montrer les "vices" de sa société, était, en partant d'un exemple, d'expliquer ce qui est bien et ce qui est mal. Je n'y avais pas pensé, merci !

Et je parlais d'un exemple, en voici un. Oliver est pendant plusieurs jours inconscient, car malade. Enfin, il se réveille et "reprend vie". Après un certain temps, pris de fatigue, il se rendort.

"Peu à peu il éprouva ce sommeil profond et paisible que le soulagement d'une récente souffrance peut seul procurer : repos si calme et salutaire que l'on regrette d'en sortir. [Et là, débute son "raisonnement"] Qui voudrait, si ce repos était celui de la mort, se réveiller pour endurer encore les peines et les luttes de la vie, et se retrouver en proie aux soucis du présent, et, plus encore, aux inquiétudes de l'avenir, et surtout aux pénibles souvenirs du passé ?"

Bien sûr, je ne dis pas que ces interventions sont inutiles, bien au contraire. Mais ce qui devient lourd, c'est leur fréquence.

Et comme le dit Algernon, l'écriture est fine, et légère, propre à l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LadYuuki
Le Dodo
avatar

Féminin Nombre de messages : 62
Age : 22
Localisation : Le Havre
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Danse Irlandaise
Date d'inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Dim 11 Mar - 0:30

Je viens de terminer ce livre, il m'a plu. Mais, j'étais un peu déçue, je ne pensais que l'histoire se terminerait gaiement Oliver qui retrouve des liens familiaux, une famille d'adoption, et la trace de ses parents, je trouvais ça de trop.
Apparemment je suis du même avis que Leodagan sur certains points.
Je suis intéressée par Charles Dickens, j'ai bien envie de lire un autre roman de cet écrivain et pourquoi pas regarder l'adaptation de Roman Polanski.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val-marie
Quadrille des homards
avatar

Féminin Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   Dim 29 Avr - 11:50

Tiens, moi je ne l'ai jamais fini ! Après deux mois d'une lecture qui n'avançait pas (chaque fois je me trouvais une excuse pour lire autre chose !), je l'ai arrêté !

Il m'a vraiment déplu ! J'avais l'impression qu'on revenait toujours à la même chose, que ça n'avançait pas !
Et les digressions de Dickens, que j'avais déjà eu du mal à supporter parfois dans David Copperfield (que j'ai adoré quand même !), m'ont vraiment dérangée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oliver Twist de Dickens (lecture commune)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oliver Twist de Dickens (lecture commune)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OLIVER TWIST de Charles Dickens
» Oliver Twist
» [Dickens, Charles] Les aventures d'Oliver Twist
» Propositions Lecture Commune "Traditionnelle" - Avril 2012
» Lecture commune Juin/Juillet 2012: Halo, l'amour interdit d'Alexandra Adornetto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pickwick Club :: LITTERATURE & XIXème SIECLE :: Le XIXème siècle :: Romans et styles littéraires-
Sauter vers: