Le club des passionnés des Arts et Littérature
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hamlet (lecture commune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Algernon
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1516
Age : 31
Localisation : Grenoble
Emploi : étudiant
Loisirs : lire, écrire et raconter
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Hamlet (lecture commune)   Dim 14 Aoû - 20:50

Salut !

Je mets la lecture commune ici, tout simplement par ce que toutes les autres y sont. Je sais bien que Shakespeare n'est pas du XIXème bien qu'il ait inspiré beaucoup ce siècle. Il est vrai qu'on a relativement peu parlé de l'oeuvre de Shakespeare en tant que tel, bien qu'on ait sûrement fait quelques références dans différents posts.

Tout d'abord, j'ai apprécié cette lecture, c'est toujours l'ocasion de (re)découvrir un classique. C'était ma deuxième lecture de l'oeuvre à laquelle on pourrait rajouter une troisième. J'étais en effet aller voir la pièce dans ma ville de Thonon en Juin dernier. Une troupe lycéenne l'avait joué sous la houlette d'un metteur en scène professionnel. J'avais adoré, le texte avait été quelques peu remanié, mais sa substance nous plongeait toujours autant dans la réflexion.

cf. http://franckcortot.mabulle.com/index.php/2011/06/13/202290-la-compagnie-du-graal-presente-hamlet

http://www.hamlet-thonon.com/spectacle.html

Quelques photos et infos de la troupe.

Et ce petit dailymotion, qui rpésente la troupe et leur contexte de travail.
cf. http://www.dailymotion.com/video/x7pqvg_compagnie-du-graal_creation

Pour entrer dans le vif du sujet, la pièce en elle-même, même si la langue peut rebuter, reste assez forte au niveau psychologique et a une teneur universelle comme toutes les grandes pièces de Shakespeare.

Je me suis plongé rapidement dans la lecture, même si plus ça allait, moins c'était fluide pour moi.
J'avoue ne pas toujours comprendre l'inaction d'Hamlet a vouloir attendre un moment particulier, à hésiter sans cesse, même si à chaque fois il nous gratifie d'une grande réflexion sur la vie, la mort... Mais il est clair que le triangle Hamlet, Claudius et Gertrude, semble très oedipien.

D'ailleurs il me semble que Freud avait failli appeler le compexe d'Oedipe, le complexe d'Hamlet. La seule différence qui l'a fait choisir Oedipe est le fait que dans Oedipe, tuer son père et épouser sa mère est effectué, alors que dans Hamlet c'est plus du refoulement, car il ne le fait pas vraiment. Il n'épouse pas sa mère, même si ça le gêne vraiment que son oncle se soit marié avec elle, et puis son oncle n'est pas son père.

J'ai bien aimé la lecture, mais j'avoue que j'ai un peu de mal avec Shakespeare. dans le sens, où j'arrive petit à petit à m'approprier ses pièces et à l'apprécier, mais ça me vient petit à petit. Hamlet est heureusement une des pièces préférés. Ca doit venir du conflit familial, qui rend la pièce intime tout en la gardant dramatique à souhait ! Wink

J'espère que vous avez apprécié aussi la lecture ! Wink

J'attends vos avis !

Tschüss !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LadyM
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1463
Age : 29
Localisation : dans les bras d'un gentleman austenien...
Emploi : étudiante
Loisirs : littérature, cinéma, musique, danse...
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Mer 17 Aoû - 16:35

Très intéressant cette explication "freudienne", je n'en avais jamais entendu parler. Quant à moi, j'ai commencé la lecture de la pièce.

Etant donné que j'ai une édition bilingue, je jette un coup d'oeil sur la VO de temps en temps. Je trouve que c'est très bien écrit en anglais et qu'on apprécie vraiment la richesse de la langue anglaise. Ça me fait beaucoup penser à Molière dans la syntaxe et le style.

Je reviendrai plus tard pour approfondir sur la pièce, je n'ai pas assez lu de pages. En revanche, je suis d'accord avec toi Algernon concernant l'inaction d'Hamlet : c'est la première impression que j'ai eu de lui.

_________________
Il faut savoir s'instruire dans la gaieté.
Le savoir triste est un savoir mort.
L'intelligence est joie.

Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val-marie
Quadrille des homards
avatar

Féminin Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Dim 6 Nov - 16:49

Bon alors au final, j'avais commencé la pièce en septembre (en même temps qu'une dizaine d'autres livres) et je n'ai donc jamais avancé !

J'ai profité des vacances pour terminer ce que j'avais commencé, mais Hamlet, qui m'attirait le moins, est passé en dernier ! Je l'ai réellement lu ce week-end (il me reste encore la fin du cinquième acte).

Je trouve qu'une fois qu'on est lancés, et imprégnés d'une langue qui nous est quand même peu familière, l'histoire devient plus accessible et appréciable. Je reviens en parler quand je l'aurais fini !

Mais en attendant, je ne résiste pas à mettre une image du tableau qui m'était donné dans mon édition scolaire - que je ne connaissais pas en ce qui me concerne.



Ophelia, John Everett Millais, 1851-1852

Il était en noir blanc dans mon livre, mais dès que je l'ai vu... wouaw ! Bon, il ne me reste plus qu'à tenter de l'analyser (ou du moins de prétendre à une analyse, car mon niveau en interprétation d'oeuvre d'art est ... No )

Et puis bien sûr le poème de Rimbaud, du même titre, que je chéris particulièrement !

I

Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...
- On entend dans les bois lointains des hallalis.

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir

Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses grands voiles bercés mollement par les eaux ;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or

II

O pâle Ophélia ! belle comme la neige !
Oui tu mourus, enfant, par un fleuve emporté !
C'est que les vents tombant des grand monts de Norwège
T'avaient parlé tout bas de l'âpre liberté ;

C'est qu'un souffle, tordant ta grande chevelure,
À ton esprit rêveur portait d'étranges bruits,
Que ton coeur écoutait le chant de la Nature
Dans les plaintes de l'arbre et les soupirs des nuits ;

C'est que la voix des mers folles, immense râle,
Brisait ton sein d'enfant, trop humain et trop doux ;
C'est qu'un matin d'avril, un beau cavalier pâle,
Un pauvre fou, s'assit muet à tes genoux !

Ciel ! Amour ! Liberté ! Quel rêve, ô pauvre Folle !
Tu te fondais à lui comme une neige au feu :
Tes grandes visions étranglaient ta parole
- Et l'Infini terrible éffara ton oeil bleu !

III

- Et le Poète dit qu'aux rayons des étoiles
Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis ;
Et qu'il a vu sur l'eau, couchée en ses longs voiles,
La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys.


Sur ce, "a ciao bonsoir", comme dirait PPD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algernon
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1516
Age : 31
Localisation : Grenoble
Emploi : étudiant
Loisirs : lire, écrire et raconter
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Mer 16 Nov - 16:06

Merci pour tes premières impressions ! Wink

Il est vrai qu'Hamlet a inspiré et inspire toujours la littérature anglaise et autre d'ailleurs.

Japser Fforde, mon auteur anglais préféré contemporain fait d'ailleurs beaucoup d'allusions à Hamlet ( et à a littérature anglo-saxonne en général d'ailleurs ) dans la plupart de ses ouvrages, un livre de sa série Thursday Next s'intitule en français Sauvez Hamlet !

Sinon, je connaissais la peinture, mais pas le poème. Je en sais pas s'il existe d'autres peinture sur Ophélie, je n'aime pas beaucoup celle-ci, je la trouve trop statique, pas assez réaliste dans ses détails. Bref, ce n'est qu'une impression, le poème coule tout seul par contre Wink

A plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LadyM
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1463
Age : 29
Localisation : dans les bras d'un gentleman austenien...
Emploi : étudiante
Loisirs : littérature, cinéma, musique, danse...
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Jeu 17 Nov - 21:52

Tu as su toucher mon coeur avec ce poème et cette illustration: j'ai un recueil de poème de Rimbaud et j'ai craqué pour ce poème et cette illustration précisément. Je trouve cela tellement beau.

Bon courage pour l'interprétation Val-Marie, je suis dans le même cas que toi: l'analyse de peinture c'est pas trop mon truc.

Sinon pour moi un break avec la lecture, j'ai trop de travail en ce moment.

_________________
Il faut savoir s'instruire dans la gaieté.
Le savoir triste est un savoir mort.
L'intelligence est joie.

Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val-marie
Quadrille des homards
avatar

Féminin Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Sam 26 Nov - 12:24

Algernon a écrit:
Japser Fforde, mon auteur anglais préféré contemporain fait d'ailleurs beaucoup d'allusions à Hamlet ( et à a littérature anglo-saxonne en général d'ailleurs ) dans la plupart de ses ouvrages, un livre de sa série Thursday Next s'intitule en français Sauvez Hamlet !

Je suis en plein dedans, enfin dans Délivrez-moi pour le moment ! Il me semble qu'on a déjà parlé de L'Affaire Jane Eyre... Je vais aller chercher le sujet !

Algernon a écrit:
je n'aime pas beaucoup celle-ci, je la trouve trop statique, pas assez réaliste dans ses détails.

Là, j'avoue que je ne comprends pas... Pourquoi "trop statique" ? Elle est tout de même morte, donc il faut qu'elle soit statique. Ou alors peut-être que j'ai mal compris et que tu veux dire que la scène n'est pas censée être statique en raison de l'animation de la Cour autour d'elle.

En ce qui concerne le "pas assez réaliste", est-ce que je peux être embêtante et te demander ce que tu ne trouves pas réaliste (je ne dis pas ça pour dire que je ne suis pas d'accord, hein, mais juste pour savoir, car à part la lumière, tout me paraissait réaliste ^^) !

Bon je vais aller lire ce que vous avez écrit sur Freud au-dessus, car je ne l'avais pas encore lu ! Honte à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algernon
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1516
Age : 31
Localisation : Grenoble
Emploi : étudiant
Loisirs : lire, écrire et raconter
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Dim 4 Déc - 14:02

val-marie a écrit:

Je suis en plein dedans, enfin dans Délivrez-moi pour le moment ! Il me semble qu'on a déjà parlé de L'Affaire Jane Eyre... Je vais aller chercher le sujet !

Très bonne lecture ! Wink Je vais aussi répondre à ce post.

val-marie a écrit:
Là, j'avoue que je ne comprends pas... Pourquoi "trop statique" ? Elle est tout de même morte, donc il faut qu'elle soit statique. Ou alors peut-être que j'ai mal compris et que tu veux dire que la scène n'est pas censée être statique en raison de l'animation de la Cour autour d'elle.

En ce qui concerne le "pas assez réaliste", est-ce que je peux être embêtante et te demander ce que tu ne trouves pas réaliste (je ne dis pas ça pour dire que je ne suis pas d'accord, hein, mais juste pour savoir, car à part la lumière, tout me paraissait réaliste ^^) !

Sinon, c'est vrai que certains tableaux nous donnent des impressions que l'on ne sait pas forcément expliquer.
Mais si je trouve le tableau statique, c'est à cause de l'eau qui devrait plus ou moins avoir un mouvement qu'elle n'a pas ici. Alors c'est censé être un étang dans l'histoire, mais pour moi, le tableau me donne plus l'impression d'être une rivière. Je ne sais pas, elle me donne l'impression d'être posée sur l'eau de manière idéale et de là vient aussi le côté que je ne trouve pas assez réaliste. Je trouve qu'Ophélie fait très poupée de cire parfaite, posée sur une onde qui l'enveloppe de manière presque symétrique.
Bon,après, je ne suis pas un spécialiste des corps posé sur l'eau Wink, mais certains tableaux préraphéalites me convainquent bien mieux. Bref, ce ne sont que mes impressions Wink

Bref, n'hésitez pas à venir parler de votre lecture !

Tschüss !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val-marie
Quadrille des homards
avatar

Féminin Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Sam 14 Juin - 14:44

J'étais au Musée d'Orsay le WE dernier et j'ai vu Ophélia d'Auguste Préault.


Auguste Préault (1809-1879)
Ophelia
1876
Bronze relief H. 75; W. 200; D. 2 cm
Paris, Musée d'Orsay© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski


Bien sûr, l'image ne rend pas compte du relief du bronze ni des nuances de teinte. J'ai bien aimé l'impression de fluidité qui se dégage du tableau. L'artiste est parvenu à recréer le contraste entre le mouvement de l'eau et l'immobilité de la jeune fille. L'eau continue "sa vie" et semble envahir petit à petit la jeune fille.

Et pour en revenir à Shakespeare et à Hamlet, je n'ai pas du tout aimé la pièce finalement. j'ai vraiment un problème avec Shakespeare; je suis allergique ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algernon
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1516
Age : 31
Localisation : Grenoble
Emploi : étudiant
Loisirs : lire, écrire et raconter
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Mar 1 Juil - 19:26

Pour le coup, on a vraiment l'impression que l'eau est animée Wink

On peut avoir des allergies à des auteurs. En cours de Lettres, un de mes amis était allergique à Molière Wink C'est le style qui te déplaît ? En ce qui me concerne, j'ai eu du mal à accrocher aussi au début. Je trouvais les intrigues bien loin du côté universel qu'on m'avait décrit. Je m'étais fait une idée différente de l'auteur et ses pièces ne correspondaient pas. Petit à petit, j'ai pu me faire une idée plus "vraie" de l'auteur et j'ai fini par trouver le côté universel Wink Bref, comme on parle de traduction, les représentations sont toujours un peu faussées ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val-marie
Quadrille des homards
avatar

Féminin Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   Lun 11 Aoû - 21:39

J'avoue n'avoir lu que trois pièces de Shakespeare pour le moment ! Elles m'ont vraiment déplu, ce qui ne m'encourage pas à en lire d'autres. Ce n'est pas de cette façon que je peux espérer les apprécier un jour !

Je dirais que c'est un tout qui me déplaît. Je crois que je m'attendais à lire, naïvement et à tort, le Racine anglo-saxon !

L'atmosphère qui se dégage est également très oppressante, ce qui, de manière générale, ne me gêne pas. Mais dans ce cas, elle me déplaît alors même que je peux concevoir que les événements du siècle, la vie de Shakespeare et les intrigues peuvent difficilement mener à l'expression de la joie et du bonheur ! Je n'attends pas, par exemple, à trouver des personnages guillerets qui évoluent dans une société apaisée dans un roman de Zola. Mais là, "ça ne passe pas", pour la dire de manière triviale et familière !

Je n'avais pas songé à ce que tu as dit sur l'universalité de ses textes. Mais c'est intéressant car cette idée seule résume peut-être tout ce que j'ai essayé d'avancer ! C'est rassurant de constater que tu as fini par apprécier ! Il faut donc vraiment que j'en lise d'autres !

Je pense que la langue est aussi rédhibitoire car c'est un anglais archaïque qui m'est totalement étranger. Et j'ai l'impression que les traductions (j'essaie de privilégier les éditions bilingues pour tenter de lire en anglais, mais avoir l'assurance de tout comprendre) s'en ressentent. Elles ont une certaine lourdeur qui tranchent nettement avec la fluidité des vers de Corneille ou Racine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hamlet (lecture commune)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hamlet (lecture commune)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pickwick Club :: LITTERATURE & XIXème SIECLE :: Le XIXème siècle :: Romans et styles littéraires-
Sauter vers: