AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nord et Sud (John Jakes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne
Quadrille des homards


Nombre de messages : 1167
Age : 41
Localisation : les grandes plaines du nord...
Emploi : Gardienne du Savoir
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Nord et Sud (John Jakes)   Lun 6 Avr - 11:58

Ce n'est pas un auteur du XIXe siècle, ni un roman du XIXe siècle. Mais le roman relate des événements du XIXe siècle. Alors j'ouvre ce nouveau sujet ici plutôt que dans "Auteurs"...

Alors, j'ouvre ce sujet puisque nous avons passé ces derniers jours à nous poser des questions sur la différence entre Nord et Sud d'Elisabeth Gaskell et Nord et Sud de John Jakes.
Commencons par John Jakes. Né en 1932 à Chicago, il a fait des études de "Creative Writing" qu'il a terminées en 1953 et a ensuite eu son master en littérature américaine. Il a d'abord écrit pour des magazines avant de se consacrer entièrement à la littérature (fantasy puis romans historiques). Marié depuis 1951, il vit en Floride avec son épouse.
Pour une bibliographie partielle, c'est par ici
http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Jakes


Le roman Nord et Sud (North and South) a été publié comme une trilogie:
Nord et Sud I (1982)
Nord et Sud II : Guerre et Passion (1984)
Nord et Sud III : Le Ciel et l'Enfer (1987)

Lors de rééditions, on se retrouve pourtant avec cinq volumes...:
Nord et Sud, vol. 1. Les jours heureux (1982, F 1983)
Nord et Sud, vol. 2. Amis, ennemis (1984, F 1986)
Nord et Sud, vol. 3. Guerre et passion (1984, F 1986)
Nord et Sud, vol. 4. Le Ciel et l'Enfer (1987, F 1988)
Nord et Sud, vol. 5. L'année des sauterelles (1987, F 1988)

Voici le quatrième de couverture des volumes 1-3:
Louisiane, Géorgie, Nouvelle-Orléans, Caroline du Sud, immense Mississippi et frontière du Mexique, paysages de rêve, arbres immenses enserrés dans les lianes, existences choyées dans de somptueuses propriétés...
Nord et Sud nous offre cette atmosphère romantique, délicieuse pour les uns, le plus souvent insupportable pour les esclaves noirs.
Il nous dépeint les vicissitudes, les amours et les joies de deux familles, unies durant deux générations par l'amitié née de la rencontre de deux jeunes hommes à West Point (le Saint-Cyr américain).
1861. La Guerre de Sécession éclate aux États-Unis, creusant un fossé entre ces deux grandes familles: les Hazard, maîtres de forges de Pennsylvanie, au Nord, et les Main, planteurs de Caroline du Sud, qui se trouvent dans des camps opposés malgré les liens d'amitié qui les unissent.
A travers leurs destins parallèles se dessine la réalité d'un conflit où les hauts faits, les exploits héroiques, les attitudes chevaleresques entre adversaires cèdent bientôt la place à la boue des tranchées, aux tueries inutiles.
La guerre va bouleverser non seulement les anciennes valeurs, mais les sentiments de chacun.
La fresque de John Jakes s'étend sur cinq années terribles, des premières défaites du Nord à l'effrondrement du Sud, des champs de bataille à l'arrière, de New York à la Géorgie, des chantiers navals de Liverpool aux déserts de l'Ouest, du fond du port de Charleston (où évolue un des premiers sous-marins) aux camps de prisonniers, en passant par les bars et les bordels, les chambres à coucher et les salles de bal.
Prodigieuse épopée d'un pays et double saga familiale dont on retrouve fidèlement le souffle épique dans l'une des plus grandes séries télévisées de ces dernières années.

Et le résumé en quatrième de couverture du vol. 4:
En 1865, l'Amérique n'a pas tout à fait cent ans et se remet péniblement de la Guerre de Sécession. Les êtres, ébranlés par la tourmente, cherchent un sens à leur vie.
En Caroline du Sud, Madeline Main doit diriger seule la plantation ravagée de Mont Royal... A Washington, George Hazard participe aux querelles politiques autour des nouveaux droits des Noirs... Charles Main, comme des milliers d'Américains, s'engage sur le chemin prometteur de l'Ouest où se joue déjà une nouvelle tragédie: le massacre des Indiens...

Et celui du vol. 5:
La Guerre de Sécession est finie. Pourtant, les troupes des vainqueurs yankees n'ont toujours pas quitté le Sud exsangue, rongé par un mal nouveau: le KuKluxKlan. Madeline Main, seule à Mont Royal, se sent menacée... Cependant, dans l'Ouest des États-Unis, les Indiens tombent par milliers... Charles Main, dégoûté, s'en retourne dans l'Est pour tenter d'oublier la mort et le sang.
1876. La reconstruction s'achève. L'Amérique fête ses cent ans. Mais pour beaucoup, la guerre demeure l'événement principal, "combinaison rare de souffrances atroces et d'idéalisme flamboyant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Quadrille des homards


Nombre de messages : 1167
Age : 41
Localisation : les grandes plaines du nord...
Emploi : Gardienne du Savoir
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Nord et Sud (John Jakes)   Lun 6 Avr - 12:40

J'ai lu les cinq volumes pour ainsi dire d'une traite en mai-juin 1993 (sic!) Dès que j'avais une minute de libre, entre les cours ou à la maison, je lisais. Je me rappelle qu'il m'a été très difficile d'arrêter pour quelque raison que ce soit Wink
J'avais beaucoup aimé l'adaptation mais j'avais loupé certains épisodes. Et dans une saga familiale et historique comme celle-là, ne manquer que dix minutes et on ne comprend plus rien...  confused Et puis, c'est quand même très violent. Les punitions des esclaves par exemple. Brr...!

Le roman est extrêmement bien traduit (et j'ai lu plus tard la VO, c'est effectivement bien écrit Wink ), très vivant. Les descriptions ne sont pas trop longues ni ennuyeuses. Les personnages sont bien campés et ils ont chacun une caractéristique individuelle prépondérante qui font qu'ils prennent ou non de bonnes décisions ou s'attirent l'amitié ou l'inimitié voire la haine d'autres personnages.

Alors les personnages, qui sont-ils?
D'abord, les deux personnages principaux: Orry (parfois aussi Harry) Main, second fils du propriétaire de la plantation de Mont Royal, près de Saint-George en Caroline de Sud, et George Hazard, second fils du propriétaire-maître de forges à Lehigh Station en Pennsylvanie. Ils ont 16 ans lorsqu'ils se rencontrent devant le bateau qui doit les emmener à l'Académie militaire de West Point. Et ils deviennent les meilleurs amis du monde.

Voici comment John Jakes les introduit:
Harry Main se trouve seul, en ce matin ensoleillé de juin 1842 à New York. Un débardeur (ouvrier portuaire qui chargeait et déchargeait les navires) s'approche de lui pour l'aider à porter sa malle, mais Orry/Harry se trouve mal à l'aise en le voyant.
"Harry Main avait seize ans et mesurait près d'un mètre quatre-vingt-dix. Sa minceur accentuait sa haute taille et lui conférait une certaine grâce de mouvements. Il avait une longue figure banale mais le bon teint d'un garcon qui vit beaucoup au grand air et au soleil. Son nez était fin et patricien, ses cheveux ondulés châtain foncé. Il avait des yeux marron, assez enfoncés, souvent cernés par la fatigue quand il avait mal dormi, comme la nuit précédente. Ces ombres donaient à son visage une expression mélancolique. Mais il n'avait pas du tout un caractère porté à la mélancolie, comme le prouvait son sourire fréquent. Il était cependant de nature réfléchie, et ne  s'engageait jamais à la légère. (pp. 39-40)
Le débardeur s'impatiente, une altercation a lieu. Des collègues du débardeur s'en mêlent. Quand soudain...

"Harry partit à la renverse et tomba contre quelqu'un qui venait de surgir derrière lui, quelqu'un qui l'évita et se rua poings levés sur les trois voyous.
Il n'est guère plus âgé que moi, jugea Harry en foncant dans la mêlée. L'inconnu, plus petit, trapu, frappait avec férocité. Harry bondit, ensanglanta un nez, eut la joue labourée par des ongles sales. Apparemment les méthodes de bagarre de la frontière du Sud avaient atteint New York.
Le premier débardeur tenta de fourrer son pouce dans l'oeil d'Harry. Une longue canne à pommeau d'or s'abattit sur lui et lui entailla le front. Il chancela en poussant un cri.
(...)
Le jeune homme trapu bondit sur la malle d'Harry, prêt à repartir à l'assaut. L'homme en uniforme s'étant relevé fut rejoint par deux matelots du vapeur. Les débardeurs reculèrent devant ces renforts inattendus et, après quelques jurons qui firent pousser des cris scandalisés aux dames, ils quittèrent promptement le quai et disparurent dans une ruelle.
Harry respira. Son sauveur abandonna la malle. Ses beaux vêtements étaient à peine fripés.
- Je vous remercie infiniment de votre assistance, monsieur, dit Harry, sa politesse dissimulant sa nervosité en présence de Yankees apparemment fort prospères.
Le jeune homme sourit largement.
- Nous les avions presque corrigés, décida-t-il.
Harry sourit aussi. L'inconnu lui arrivait à peine à l'épaule. Sans avoir un pouce de graisse, il paraissait gros, avec sa large figure ronde. Il avait perdu son chapeau et ses cheveux châtains, plus clairs que ceux d'Harry, étaient striés de mèches décolorées par le soleil. Ses yeux pâles, couleur de glace, étaient sauvés de la sévérité par un pétillement de malice. Son sourire y contribuait aussi, bien que ceux à qui il ne plaisait pas l'eussent sans doute trouvé arrogant.


Je trouve cette entrée en matière menée de main de maître  Razz

Dans l'adaptation télé, Orry Main était joué par Patrick Swayze et George Hazard par James Read.
Patrick Swayze est resté dans les mémoires pour sa performance dans Dirty Dancing et il me semble qu'il a également joué dans Ghost. James Read, pour les fans de séries américaines, a joué le père des soeurs Halliwell dans Charmed ainsi que dans un double épisode de Star Trek, Voyager...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Quadrille des homards


Nombre de messages : 1167
Age : 41
Localisation : les grandes plaines du nord...
Emploi : Gardienne du Savoir
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Nord et Sud (John Jakes)   Lun 6 Avr - 13:03

Les deux familles ont beaucoup de similarités. D'abord, elles sont *très* riches et elles ont un rôle important dans leur communauté propre. A côté de cela, George et Harry ont chacun trois frères et soeurs. C'est donc réellement une épopée familiale double... Wink

La famille Main:
- Tillet, le père, un peu violent surtout quand il a bu
- Clarissa, la mère, douce, aimante... elle paraît être un peu en retrait par rapport à son époux
- Cooper, l'aîné des enfants, il ressemble à Stanley pour sa faiblesse de caractère. Mais il est très vite relégué au second plan. J'avoue que j'ai très très peu de souvenirs concernant ce personnage
- Ashton, une brune qui sait plaire, coquette mais hyper-jalouse et rancunière, elle sait se montrer particulièrement odieuse et cruelle (surtout envers les membres de sa famille!)
- Brett, tout le contraire d'Ashton. Blonde, obéissante, calme, elle adore son frère Orry et tombe amoureuse d'un fils Hazard... Effacée, elle saura montrer un caractère décidé et prendre des décisions difficiles quand il s'agira de sa famille ou de son bonheur Wink
- Charles, le cousin orphelin recueilli à Mont Royal qui devient rapidement sa maison. Il ressemble beaucoup à Orry... Wink

La famille Hazard:
- William, le père
- Maud, la mère
- Stanley (joué par Jonathan Frakes qui, en 1987, prendra le rôle de William Riker dans Star Trek, The New Generationd) le frère aîné, faible de caractère mais aimant le luxe au point de vraiment tout faire pendant la guerre pour continuer à vivre ainsi, il est dominé par son épouse
- Virgilia, la seule fille de la famille (admirablement jouée par Kirstie Alley!) montre très tôt des valeurs anti-esclavagistes extrêmes, elle peut paraître arrogante voire sans coeur... mais c'est une passionnée de la bonne cause (ses méthodes ne sont peut-être pas toujours les bonnes Wink )
- William III, surnommé Billy pour ne pas le confondre avec son père. Le petit dernier, il suit les pas de son frère George en passant par l'Académie militaire de West Point où lui aussi fera la connaissance d'un membre de la famille Main, le cousin Charles, qui deviendra son meilleur ami.

- Constance Flynn Hazard, l'épouse de George
- Priam, l'un des esclaves de Mont Royal
- Madeline Fabray LaMotte, épouse battue d'un voisin de Mont Royal dont Orry tombe amoureux
- Justin LaMotte, le voisin jaloux, envieux des Main (savoureusement joué par David Carradine!)
- Elkanah Bent, la némésis de George et Orry
et de très très nombreux autres personnages qu'on croise au fil de l'histoire et des années passées, qui restent "en contact" ou qui disparaissent rapidement de la vie de ces deux familles.

Une saga digne de ce nom!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Quadrille des homards


Nombre de messages : 1167
Age : 41
Localisation : les grandes plaines du nord...
Emploi : Gardienne du Savoir
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Nord et Sud (John Jakes)   Lun 6 Avr - 13:31

La couverture du deuxième volume, avec les photos des acteurs/personnages principaux Patrick Swayze dans le rôle de Orry Main et James Read (devant) dans celui de George Hazard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nord et Sud (John Jakes)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nord et Sud (John Jakes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Romans fleuves ou Sagas
» [Flanagan, John] L'apprenti d'Araluen - Tome 5: Le sorcier du Nord
» "Nord et Sud" : petites phrases préférées
» John et Margaret : First impressions
» Nord et Sud, le livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pickwick Club :: LITTERATURE & XIXème SIECLE :: Le XIXème siècle :: Romans et styles littéraires-
Sauter vers: